Conseils

Aspects juridiques dont vous devez tenir compte si vous souhaitez adopter

Écrit par Alex-bebarium

L’adoption est une méthode largement utilisée par de nombreux couples lorsqu’il s’agit de créer une famille. Dans de nombreux cas, cette méthode est choisie parce qu’il n’est pas possible d’avoir des enfants de manière naturelle, tandis que dans d’autres cas, on veut donner une chance aux enfants qui n’ont pas de parents. Quelle que soit la raison de l’adoption, il faut tenir compte du fait que nous parlons d’un long processus et que, dans de nombreux cas, il est compliqué, bien qu’en Espagne l’adoption soit tout à fait légale.

Est-il difficile d’adopter un mineur ?

On peut dire que ce n’est pas facile, surtout si c’est la première fois que vous passez par ce processus. C’est pourquoi, si vous envisagez d’adopter, il est important que vous sachiez clairement que le processus ne sera pas court, mais au contraire.. En outre, dans de nombreux cas, les choses peuvent se compliquer, d’où la nécessité d’avoir beaucoup de volonté en matière d’adoption.

Si vous ne voulez pas faire face à ces problèmes seul, la meilleure chose à faire est d’engagez les services d’un bon avocat pour vous guider et vous indiquer les meilleures démarches à suivre. Cela signifie que non seulement vous serez assuré qu’ils vous donneront les meilleurs conseils pour faire de votre adoption un succès, mais qu’ils vous donneront aussi des conseils à l’avance afin que vous sachiez ce que vous devrez faire pour que cela se réalise. Un bon avocat vous dira toujours que la procédure est souvent longue, dure et délicate. Vous devez être sûr de ce que vous allez faire pour éviter de vous retirer au milieu du processus.

Conditions de base pour adopter en France

Comme vous le savez, l’adoption est l’un des meilleurs moyens d’agrandir la famille et d’aider un enfant qui, pour diverses raisons, n’en a pas.

Malgré le fait que les procédures ont été rationalisées par rapport aux années précédentes, la vérité est qu’il s’agit toujours d’une procédure juridique lente, d’où l’importance de l’aide d’un bon avocat pour que tout se déroule et que l’adoption ne reste pas figée.

Afin de pouvoir adopter un enfant, au moins un futur parent doit être âgé de 25 ans. Si les deux partenaires sont mineurs, la procédure d’adoption ne peut pas commencer avant que le partenaire le plus âgé ait dépassé cet âge. En outre, les parents devront avoir au moins 14 ans de plus que l’enfant qu’ils adoptent afin de pouvoir remplir correctement leur rôle parental. Alors que la différence d’âge maximale sera de 40 ans.

Afin d’adopter, le couple doit être marié ou, à défaut, ils doivent être en concubinage.. Comme nous l’a indiqué l’avocat que nous avons consulté, le mariage doit avoir au moins deux ans. Si le couple est homosexuel, il ne peut adopter qu’une fois qu’il est marié et qu’il est marié depuis deux ans.

Il ne faut pas oublier que une seule personne peut également procéder à l’adoption car en France, l’adoption par un seul parent est autorisée. Toutefois, selon le pays d’origine de l’enfant, l’adoption peut être possible ou non. Un bon avocat vous guidera parfaitement.

Qui peut être adopté ?

Un enfant mineur non émancipé peut être adopté, mais il peut également y avoir des adoptions d’adultes, à condition que la personne concernée y consente.

Un descendant ou un parent au deuxième degré d’affinité ou de consanguinité ne peut être adopté. Comme nous en sommes informés, un tuteur ne peut pas non plus adopter sa pupille. Elle ne peut se faire qu’après l’approbation du compte général de la tutelle.

Un mineur ne peut être adopté par plus d’une personne, sauf s’il s’agit d’un partenaire domestique ou d’un conjoint.

Enfin, si l’adopté perd sa famille parce qu’il est retiré de la garde ou décède, le mineur a le droit d’être réadopté par une nouvelle famille.

Il ne faut pas oublier que l’adoption se fera toujours par le biais d’une résolution judiciaire. Cette résolution peut être simple lorsqu’il existe une parenté entre les parties concernées ou que l’enfant n’a pas de lien de parenté avec la famille et entre directement en tant qu’enfant dans la famille.

Conditions économiques et psychologiques de l’adoption

Tout le monde ne peut pas adopter, mais vous devez passer quelques petits tests pour prouver que vous pouvez être un bon parent. Pour cette raison, la première chose à faire est de demander un certificat d’aptitude qui peut être obtenu auprès du service de protection de l’enfance de la communauté autonome. Ce certificat attestera que le couple remplit les conditions économiques et psychologiques.

Afin de pouvoir délivrer ce certificat, des entretiens personnels et de couple seront menés, le foyer sera visité, les revenus et le patrimoine du couple seront étudiés… tout cela dans le but de s’assurer que l’enfant ira dans une bonne famille. Et bien sûr, les deux membres du couple devront être favorables à l’adoption. S’il y a des doutes de part et d’autre, le certificat ne sera pas approuvé.

N’oubliez pas que lors de l’un des entretiens, le spécialiste qui évalue les candidats vous demandera également pourquoi ils veulent adopter. Il est important de bien préparer cette question pour pouvoir donner une réponse naturelle et convaincante.

Processus juridique de l’adoption

Comme vous le dira l’avocat que nous vous recommandons d’engager, si les tests se révèlent favorables, vous pourrez alors recevoir le certificat d’aptitude. Toutefois, cela ne signifie pas que l’adoption a été finalisée, mais plutôt que vous devrez poursuivre les formalités.

Lorsque le couple dispose du certificat d’aptitude, il est temps de demander l’adoption d’un enfant. Après diverses études et un certain temps, l’enfant est présenté à la famille d’accueil et un placement familial pré-adoptif a lieu. Cette période est appelée ainsi parce que l’adoption n’est pas complète, mais une période d’hébergement pour l’enfant. Les affaires sociales vérifieront si l’enfant s’adapte bien à sa nouvelle vie et, bien sûr, s’il est bien traité.

Si l’enfant s’installe et est heureux dans sa famille d’accueil, il est temps de proposer l’adoption plénière. L’adoption ne peut être approuvée que par un juge. Une fois approuvée, l’adoption doit être enregistrée au registre de l’état civil, et le nom de famille de l’enfant peut alors être modifié pour faire partie de la famille.

4

A propos de l'auteur

Alex-bebarium

Laissez un commentaire